Vivre avec un dépressif : les 5 choses à savoir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Posté le 3 novembre 2021
Vivre avec un dépressif

➡️Tout le monde le sait, vivre avec un dépressif, n’est pas une tâche évidente. En effet, rien de plus difficile que de voir un être aimé sombrer dans les difficultés de la dépression😔. Seulement voilà, vivre au quotidien avec une personne dépressive est loin d’être une tâche évidente.

🧠Je le sais très bien personnellement après que mon conjoint ait du apprendre à gérer mes sauts d’humeurs, ma tristesse, mon envie de rien et donc les conséquences dans le foyer comme une maison non rangé, des courses non faite, des tensions sur les sorties et j’en passe.

➖Aujourd’hui, j’ai envie de vous équiper sur ce point comm la formation aide. Je trouve qu’il n’y a pas assez de contenu sur le sujet🤦🏾‍♀️. Nous verrons en détails, comment vous préserver de la dépression, comment gérer le quotidien et comment vous comporter avec votre proche.

➖Je suis passée par là et je trouve qu’il est important de vous soutenir sur ce point. 

Vivre avec l’impact de la dépression de votre proche sur vous

➡️Vivre avec un dépressif, c’est vivre en permanence avec de la négativité  et autres émotions négatives. Premièrement, il faut être conscient que tôt ou tard, la négativité de votre proche aura un impact sur votre comportement. Deuxièmement si votre proche est votre conjoint, le fait d’avoir un rejet affectif ou un refus de soin peut amener en vous colère, frustration, déception et rancœur😅. Ces points auront donc un impact dans votre vie commune et vos actions comme du mal à faire des efforts, des mots durs, des disputes etc…

Il est vraiment important de ne pas mettre d’œillère sur ce sujet et de penser que vous êtes en capacité de sauver votre proche de la dépression. En effet, cette action est celle du thérapeute🩺.

En étant conscient de l’impact de la dépression vous saurez en capacité de :

Pour cela, vous devez être attentif à l’impact des comportements de votre proche et de garder toujours le dialogue.

 

Apprendre à se préserver de la dépression pour un équilibre de vie

Pour vivre le plus facilement possible avec un dépressif, il faut savoir se préserver de la dépression. Comment ?

Il est très important d’avoir des moments pour vous en continuant de faire les activités que vous aimer. De plus faites attention à ne pas tomber dans la relation sauveur victime persécuteur. Ensuite pour bien vous préserver, continuez à en apprendre davantage sur la dépression.

Un exemple de communication

Un des points importants est de garder une bonne communication. La difficulté est que vous ne pouvez jamais vraiment prévoir comment votre proche réagira exactement. Mais il ne faut pas avoir peur de parler de tout  sans attendre que votre proche aille mieux pour exprimer vos besoins.

➡️Je m’explique, vous êtes en couple et vous avez envie de sortir sauf que votre moitié refuse : peur des gens, pas envie etc… Devez-vous être condamné d’attendre la fin de la dépression de votre moitié pour sortir ? Non, en parlant ensemble des besoins de chacun avec patience et franchise. Ainsi vous pouvez décider ensemble de faire des actions en fonction de chacun.

Vous avez votre mot à dire dans la limite de ce que peut faire votre proche. Je vois beaucoup de mes coachés qui ont peur de forcer leurs proches. Alors je ne vous demande pas de demander à une personne agoraphobe d’aller à Disneyland…

Mais communiquer pour trouver ensemble des solutions capables de satisfaire tout le monde. Sans ces actions impossibles de tenir sur la durée et de vivre paisiblement avec une personne dépressive.

Si vous faites tous les sacrifices tôt ou tard, vous aurez des regrets qui peuvent avoir un impact plus fort que ce que vous pensez.

Un autre exemple de communication

Pour commencer, il faut prendre en compte les symptômes de la dépression. Votre proche aura du mal à sortir, à faire des choses à cause de la fatigue, aura tendance à beaucoup dormir sans être reposer, aura du mal à être avec les autres etc…

Comme expliquer plus haut, il est important de discuter ensemble des activités de la maison en amont. La spontanéité ne doit être faite que lorsque vous avez une connaissance exacte des peurs, des angoisses et des nouvelles limites de votre proche.

➡️Prenons un exemple, vous avez envie d’inviter des amis pour une soirée chez vous. La plupart du temps une personne dépressive à tendance à s’isoler, à avoir du mal à être en société et à avoir des peurs ou des angoisses en fonction de tel ou telle autre situation.

Le but est de trouver votre accord ensemble : ok nous allons avoir du monde mais combien et pour combien de temps. De plus vous pouvez vous retrouver dans la situation où votre proche fait une crise de stress pendant que les invités sont là. Donc ne soyez pas surpris si vous devrez gérer seul cette invitation.

En fait, ceci est un exemple mais illustre le quotidien : prenez en compte vos besoins et ceux de votre proche. Ensemble trouver un point d’accord. Encore la communication.

 

Les petites actions du quotidien pour vivre avec votre dépressif

Maintenant que vous avez les grandes lignes pour mettre en place de bonnes actions pour votre foyer voici quelques petites conseils pour le quotidien.

Face à la dépression de votre proche

  • Observez votre proche et ses moments bons et mauvais pour le prendre en compte dans vos décisions familiales
  • Voyez les symptômes de la dépression chez votre proche
  • Prenez en compte les moments où il/elle va bien pour faire des choses ou avoir des discussions
  • Eviter de reposer encore et encore les mêmes questions sur les refus de soin ou de thérapie 

Dans le quotidien

  • Ayez des moments à deux et en famille
  • Créez de nouveaux souvenirs ensemble
  • Parler franchement de ce qui passe à vos enfants ne les mettez pas de côté
  • Evitez l’hyper sociabilité, soyez entourer des bonnes personnes
  • Faites en sorte d’avoir des repas équilibrés
  • Ayez des petites recettes rapides à faire quand personne n’a envie de cuisiner
  • Partager les tâches familiales

Les règles de vie

  • Définissez en famille les grandes règles de la maison
  • Prenez le temps de les réajuster au fur et à mesure

Votre aide face à la dépression de votre proche.

Maintenant que faire pour aider votre proche face à sa dépression. Alors, il est important de laisser cette partie à votre proche et à son thérapeute. Soyez présent, une écoute, un soutien car vous ne pouvez pas régler les problèmes de la dépression pour votre proche. Mais vous pouvez devenir une aide positive au quotidien. Pour en savoir plus, je vous invite à télécharger le guide juste ici.

 

Comment vivre avec un dépressif dans de bonne condition pour tous ?

  1. Soyez conscient de l’impact de la dépression sur vous et sur votre comportement 
  2. Préservez vous de la dépression en évitant de dépasser vos limites, en continuant à faire des choses pour vous et en ayant si besoin une aide psychologique
  3. Gardez une bonne communication avec votre proche et définissez ensemble les règles de la maison
  4. Prenez le temps de connaitre les moments difficiles de votre proche et ses symptômes pour les prendre en compte dans votre quotidien.
  5. Aider à la hauteur de vos capacités 

Pour aller plus loin

Vivre avec un dépressif n’est pas quelque chose de facile, je me permets de le dire ayant moi-même été dépressive. De ce fait, si vous avez besoin de conseil et de savoir quoi faire à chaque instant, je vous met à disposition  une formation pour proche de personne en dépression. 

Manuella

Vous êtes donc équiper pour vivre avec une personne en dépression !

vivre avec une personne en dépression

Le newsletter

Tu aimes les articles du blog ? Tu souhaites recevoir plus de connaissances et plus de conseils ? 

.

Laisser un commentaire

De la connaissance sur la dépression

La dépression est un sujet tabou mais pas ici ! Tu trouveras tout ce dont du as besoin pour comprendre la maladie, en sortir et aider ton proche efficacement ❤.

À ta disposition

Perdu face à ta dépression ou celle de ton proche ? Tu peux me contacter à tout moment.