Dépression et rejet affectif comment tenir dans son couple ?

Posté le 14 septembre 2020
rejet affectif dépression

Dépression et rejet affectif comment tenir dans son couple.

L’une des grosses difficultés dans le couple est le manque d’affection voire l’absence de relation intime. La dépression est la cause du rejet affectif.

Etant donné que l’affection a une place très importante dans la relation à deux et également parce que nous avons tous des besoins et des attentes en matière d’affection, la dépression brise de nombreux couples.

Comment réussir à tenir ? Ou la bonne question est plus comment faire quand son conjoint n’est plus capable de témoigner de l’affection ?

Avec cet article, je vous propose de répondre à ces questions.

La raison pour cette baisse d’affection

Dans un couple, l’affection et les relations sexuelles ont leur place mais avec la dépression, tout est transformé. En effet, l’un des symptômes de la maladie est la baisse de plaisir et de désir sexuel. De plus, un dépressif peut ne même plus ressentir le besoin d’avoir des gestes d’affection au quotidien.

De plus, les traitements ayant une action sur la chimie du cerveau agissent également sur le désir et le plaisir.

Pour résumé, le dépressif peut ne plus être une personne affective et ou passionnée comme avant sa dépression. Cette situation met à mal beaucoup de couple, car nous n’avons pas à nous mentir mais la sexualité mais pas que, l’affection et la tendresse ont une place non négligeable dans le couple. En plus la dépression déjà difficile à vivre, accentue le rejet affectif par des comportements soudain voir choquants pour l’autre. Pour être plus simple, le rejet arrive du jour au lendemain dans certains cas et appuie sur la douleur déjà présente d’observer sa moitié souffrir.

Que faire en tant que conjoint non malade face à la dépression et au rejet affectif?

L’une des premières choses à se rappeler et que si votre moitié n’éprouve plus aucun désir, cela ne veut pas dire que c’est parce que vous n’êtes plus du tout attirant(e).  En clair, la dépression est la responsable de ce rejet affectif.

De ce fait, forcez-vous à ne jamais penser que vous êtes la source de ce problème et de ne même blâmer pas votre conjoint. Ce qui lui arrive n’est pas un choix délibéré parce que vous n’êtes plus la personne qu’il/elle veut avoir à ses côtés.

Je me répéterais autant que possible, mais la raison de cette absence d’affection est la maladie : la dépression qui par ses symptômes stop son désir.

Il est vrai que voir son proche avoir des gestes de répulsions ou de dégout en votre présence est une charge horrible et marquante. Cependant rappelez-vous toujours ceci :

Votre moitié n’est plus du tout la même personne. La personne qui vous rejette est un dépressif qui ne se contrôle plus et qui ne réalise pas toujours la portée de ses actes tellement il/elle est englué dans la négativité.

Ne rejetez pas la faute sur votre conjoint

L’une des premières choses que vous pouvez faire et de ne pas blâmer votre proche. Par ailleurs, sans nous en rendre compte, nous pouvons par notre communication verbales et non verbales diriger la raison de ce manque d’affection sur notre moitié.

Pour être honnête avec vous, il n’y a pas qu’un seul symptôme qui entre en ligne de compte dans la dépression pour le rejet affectif. Le manque d’estime de soi, le manque de confiance en soi et la culpabilité pèsent très lourd sur la balance.

Je sais que cette partie de l’article sera gênante mais j’ai promis transparence sur ce blog. Si votre homme n’est pas capable d’avoir une relation sexuelle avec vous ce n’est pas parce qu’il n’a uniquement pas envie. Le manque de confiance en soi noircit l’image et fait bien plus peur alors que justement nous recherchons l’effet inverse.

Par exemple un homme peut penser : « Comment puis-je la combler alors que je suis un moins que rien ? ».

Ne pensez pas que votre conjoint n’est pas conscient de son manque de désir et de l’impact que cela a sur vous. Au contraire, c’est un sujet de beaucoup de psychanalyse et de travail gênant avec son thérapeute.

Peut-être que votre moitié travaille actuellement sur ce point avec une honte monumentale sans vous le dire mais pour réussir à vous faire plaisir.

Si votre conjoint n’a pas de suivi psychologique, c’est l’une des premières choses à lui faire faire pour commencer à régler sa dépression.

Article liés : 

Attention à votre point de vue sur les Antidépresseurs

De nombreuses personnes s’attaquent aux antidépresseurs et leurs effets secondaires. Il est vrai que les antidépresseurs ont une action sur la chimie du cerveau et on la baisse de libido comme effet secondaire. Sauf que votre moitié en a besoin pour tenir émotionnellement. Il serait dommage de mettre une pression sans s’en rendre compte et faire arrêter son traitement à son proche.

Souvent, c’est l’inverse qui se passe… un arrêt brutal des AD prolonge la guérison de la maladie.

Il ne faut pas oublier que les AD sont très importants pour les dépressions modérés et sévères. En effet, ils sont comparables une béquille psychologique pour aider à comprendre leur mal-être et à transformer leur schéma de penser négatif.

Que faire concrètement ?

L’une des premières choses que vous pouvez faire c’est d’aider son proche à commencer une thérapie. Comme dit plus haut, ce travail doit se faire avec un thérapeute. Vous pouvez très bien avec votre moitié faire une thérapie à deux pour être accompagné.

Ensuite, c’est aussi le moment de passer une épreuve de la vie. La dépression n’est pas obligée de durée des années. Quand elle est bien traitée et que le dépressif souhaite aller mieux la dépression demande 9 mois pour aller mieux. (dans une mesure particulière puisque les dépressifs ont une façon bien à eux d’exprimer cette envie à cause du manque de volonté)

Quoi qu’il en soit, c’est un travail à faire à deux pour réussir à se retrouver sur le point affectif. Par exemple, vous pouvez réapprendre ensemble à vous aimer physiquement (reprenant étape par étape). Pas besoin d’aller à la dernière étape obligatoire. Cela peut devenir un jeu et peut aussi montrer des blocages. Ces derniers pourront être travaillés à deux et cette histoire d’affection pourra devenir votre combat pour votre amour.

Il ne faut pas oublier qu’un couple ayant réappris à s’aimer à cause d’un handicap de l’autre sera plus fort pour tenir les autres difficultés de la dépression. De plus il aura une force pour tenir d’autres difficultés.

Il est vrai que ce que vous vivez est loin d’être facile, alors focalisez-vous sur l’amour que vous avez pour votre moitié et sur l’après dépression.

Pour aller plus loin dans l’aide que vous pouvez donner à votre proche. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter pour les proches. Chaque Jeudi vous recevez un email avec des conseils et beaucoup d’encouragements . Le but ? Vous aidez à tenir bon face à la dépression.

aide dépression

Queeney

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest

sexualité et dépression
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Laisser un commentaire