Quelles sont les symptômes de la dépression ?

Posté le 10 février 2020

La dépression est une maladie ayant ses propres symptômes qui ne touche de plus en plus de personne.  En effet, c’est une maladie et ni une folie, ni  un problème mental, ni une excuse ni un manque de volonté.  Il est essentiel d’avoir cette idée en tête quand on se pose la question sur la dépression. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces préjugés ne doivent pas impacter la raison pour laquelle vous êtes sur cet article et non plus pas vous influencer sur les décisions à prendre.

J’ai été comme vous, il y a quelques temps. J’ai été cette Cecilya ( Queeney) se posant la question si je n’étais pas moi-même en dépression. 

Il est vrai que nous avons tous besoin de comprendre ce qui se passe dans notre vie.   Peut-être des changements d’humeurs ? Une tristesse installée ? Des idées négatives ? Plus d’intérêts à faire ces choses avant plaisante ?

Certaines situations de la vie, ne qualifient pas une dépression. Il est important de noter que la perte d’un proche peut ressembler à la dépression.

À l’inverse vivre des difficultés, à l’école, peut mener à des épisodes dépressifs. Seulement la dépression, des jeunes, est régulièrement prise pour les changements hormonaux de “la puberté”.

La dépression a des symptômes bien précis.

NB : Par contre, seul un médecin est à même de diagnostiquer la maladie ! Je vous conseille donc de voir votre médecin traitant afin d’avoir l’accompagnement médical nécessaire face à la maladie. Cette démarche n’implique pas forcément la prise de médicament.

Un épisode dépressif dure plus de 15 jours

L’une des caractéristiques principales de la dépression est que l’épisode dépressif doit durer plus de 15 jours.

Note à part :

Si vous venez d’avoir un bébé, qu’il soit le premier ou l’énième, avoir des sentiments négatifs comme pleurer sans cesse et être triste plus de 15 jours, peut cacher une dépression post-partum. Vous n’êtes pas une mauvaise mère, juste une maman à bout ayant besoin d’être entourée. N’oubliez pas que les symptômes de la dépression post-partum sont pris pour de la fatigue liée aux premiers mois du nourrisson.

Une tristesse

Vous êtes rythmé par une tristesse sans fin et une négativité continue. Une certaine mélancolie ne vous quitte plus. La raison de cette tristesse peut être définie comme indéfinie. Pour ma part, ma tristesse venait de mon problème au travail. Seulement voilà, une fois que j’ai changé de travail, je n’avais plus de raison d’être triste… pourtant je l’étais encore. De plus la sensibilité est élevée aux situations du quotidien. La moindre difficulté avant gérer sans problème peut être totalement insurmontable.

Dévalorisation

Vous vous traitez d’incapable, de « nul » ou de bon(ne) à rien depuis des semaines. Vous n’avez aucune légitimité d’être à ce poste au boulot, d’être en couple ou bien d’avoir telle ou telle condition de vie… Vous ne savez rien faire de bien. Alors qu’au fond, avez-vous toujours été comme ça ? 

Culpabilisation excessive

Selon mon propre point de vue, il s’agit du pire symptôme. Vous n’auriez jamais dû faire si ou faire ça. Vous repensez chaque action un milliard de fois. « J’aurais dû faire si… J’aurai dû faire ça ». Vous êtes toujours fautifs. Beaucoup de personnes en général se battent avec ce genre de sentiment. Mais la dépression s’équipe d’un marteau pour ancrer bien dans notre tête notre culpabilité.

 

Les troubles du sommeil

La plupart des personnes consultant pour des troubles du sommeil découvrent une dépression sous-jacente. Bien sûr, même si vous avez toujours eu un mauvais sommeil, vous n’êtes pas dépressifs pour autant.

Pour ma part, mon médecin a vu ma dépression à cause mes insomnies à répétition. En cherchant la cause, il a démêlé les horreurs que je vivais au travail.  

Trouble de la sexualité

Avec la dépression, souvent la sexualité est impactée par des baisses de désir et de plaisir ou la disparition total de toute envie.

La fatigue/perte d’énergie

Une fatigue vous suit et ne vous lâche plus malgré tous les efforts fait pour se reposer. Vous pouvez avoir l’impression qu’un rien vous pompe votre énergie. Les actions du quotidien sont de plus en plus difficiles à faire.

Perte d’intérêts

La perte d’intérêt est le symptôme de la dépression. Les choses dont vous aviez l’habitude de faire, ne vous disent plus rien. Vous faites tout machinalement sans réel intérêt. Une des choses dont je n’avais plus envie était la pâtisserie. J’adorais faire des gâteaux ou des crêpes le dimanche… Je m’en suis vite lassé et j’ai mis du temps avant d’en reprendre ce plaisir.

Trouble alimentaire

Votre alimentation a changé, vous avez plus ou moins d’appétit. Pour ma part, j’ai enfilé les paquets de schtroumpfs en petit plaisir mode refuge. Cependant après avoir fini le paquet de bonbons en moins d’une demi-heure, la culpabilité ne me lâchait plus.

L’impact sur votre vie

Vos proches ont dû voir vos moments négatifs et compliqués.  La dépression modifie le quotidien, influe dans votre vie privée et également dans la sphère professionnelle. Si vous demandez autour de vous, vous pourrez être surpris de certaines remarques. Pour ma part, mon conjoint a vu mes changements d’humeur s’opérer et a été le premier à me parler de dépression.

Des douleurs

Ces douleurs dites psychosomatiques, sont des symptômes qui  possible mais ne sont  pas une généralité. 

 

Si j’ai tous les symptômes ?

 

Vous combinez quelques symptômes ? Vos doutes deviennent réalités ? Que faire de toutes ces informations ?  L’auto-diagnostique peut avoir du bon. Néanmoins la dépression se soigne par une thérapie ou une psychanalyse.   Je vous invite à faire le pas. Allez voir votre médecin. Vous avez besoin d’aide.

Vous ne savez pas comment gérer tout cela ? Vous pouvez télécharger le workgroup vous donnant la marche à suivre face à la découverte de la dépression.

 

Vous n’êtes pas seul face à la maladie, de nombreuses personnes ont réussi à surpasser cela. Vous êtes courageux d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

Queeney

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Cet article a 2 commentaires

  1. Sous ma Plume

    C’est bien la première fois que j’aurais préféré ne pas avoir un 10/10. Je me suis reconnue dans chaque point, alors que je suis actuellement dans une période plutôt positive. Mais je pense que les douleurs sont les pires. Elles sont différentes selon les personnes, mais pour ma part, elles m’achevaient totalement.

    1. Queeney

      Je te comprends à fond. Si tu penses avoir un 10/10, je te conseil de telecharger le guide je suis en dépression. Il aborde les éléments à mettre en place surtout pour prendre bien soin de toi. En tout cas tu es courageuse et j’espère que tu trouvera ici sur le blog ce dont tu as besoin et du réconfort.

Laisser un commentaire

What about me ?

J’ai décidé d’ouvrir ce blog pour parler franchement du quotidien des dépressif. Je me bats toujours avec certains aspects de mon trouble anxieux malgré tout j’ai décidé de vous partager mon expérience.

Bienvenue sur le blog

Queeney