Sauveur victime persécuteur : s’en protéger dans l’aide pour la dépression

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Posté le 6 octobre 2021
sauveur victime persécuteur

➡ Sauveur, victime,   persécuteur , avez-vous déjà entendu ces mots ? Ils font partie d’un triangle très connu pouvant transformer la communication et dans notre situation, saboter l’aide que vous apporter à votre proche dépressif. 

Est-ce que mon aide envers mon proche dépressif est étouffante ? N’est-ce pas une question étrange ? En effet, je sais très que l’entourage comme vous ne souhaite qu’une seule chose : soutenir leur proche et l’aide du mieux qu’ils peuvent face à la dépression

➖Cependant, très souvent, cette aide se transforme en tension voire conflit avec le dépressif🙅🏾‍♀️. Est-ce que vous avez cette sensation de ne pas être écouté ? Ou d’avoir perdu du temps à convaincre votre proche ? Ou vous n’avez pas compris le rejet de votre solution ? De ne jamais être écouter par votre dépressif ? Vous sentez-vous frustré par son attitude et commencez-vous à être aigri par rapport à sa dépression ?

Si vous répondez oui, alors ne vous inquiétez pas c’est normal ! En effet, aider un dépressif ne s’improvise pas et peut très vite se transformer en relation non saine : sauveur victime persécuteur.

A la base votre aide est plein de bonnes intentions mais peut être perçu par le dépressif comme difficile ou inadéquate. C’est à ce moment que les conflits arrivent ainsi que l’amertume.

Comment éviter cher proche que votre aide devienne étouffante, source de conflit, non efficace, une perte de temps et d’énergie ? Voyons donc les actions à faire dans le détail.

Qu’est-ce que ce cercle : sauveur, victime, persécuteur ?

➡Le cercle de Karpman est à la base un jeu psychologique transformer en situation classique du quotidien. Dans nos relations nous pouvons très vite transformer notre communication et l’interpréter sur 3 rôles : la victime ( vivant une situation où elle besoin d’être sauvé) le sauveur ( voulant aider la victime dans sa problématique) et le persécuteur ( voulant aider la victime mais en abusant de son autorité ou la victime se rebellant contre l’aide du sauveur).

🧠Ce « jeu de rôles » se voit beaucoup dans les relations avec le dépressif. En effet il rentre le premier dans le cercle en se positionnant en victime…

dépression sortir

En quoi le dépressif victime peut vous transformer en persécuteur ?

⚡Voici comment en pratique s’applique le triangle de Karpaman avec la dépression :

Le dépressif :

  • La victime : Le dépressif se pose en victime à cause de sa dépression et involontairement. Ses idées négatives, son côté fataliste, son manque de confiance en soi pousse le dépressif à avoir ce comportement. Pourtant, il n’attend pas toujours de ses proches de le sauver.
  • Le persécuteur : Quand une aide ne convient pas à la victime, elle se transforme en persécuteur en montrant du doigt le sauveur.

Le proche

  • Le sauveur : souhaite voler au secours de la victime, pense qu’il DOIT aider l’aider. Ce rôle infantilise l’interlocuteur, refusant l’aide. La finalité est un manque de reconnaissance et l’envie de se positionner en victime ou en persécuteur.
  • Le persécuteur : Si l’aide n’a pas été accepté par son interlocuteur : les tensions et les disputes éclatent dans la colère et des propos destructeurs peuvent arriver

Ce triangle est très récurrent dans la relation avec le dépressif car de base involontairement, il se pose en victime à sauver. Seulement, voilà ce genre de relation n’est pas sain et apporte trop de tension🙅🏾‍♀️.

Pourquoi s’investir d’une mission salvatrice ?

Avant de parler de la victime, prenons un peu de temps de parler de cette réalité. 👉Dans certains cas, le proche se sent investi d’une mission et se doit d’aider le dépressif dans tous les aspects de sa vie : prendre sa souffrance pour lui et l’aider à chaque instant à aller mieux🤦🏾‍♀️.

Avez-vous l’impression de faire cela ? En tant que Coach, je vois trop souvent ce schéma que je ne pouvais pas le mettre en lumière dans cet article. 

Dans cette situation, le dépressif peut accepter l’aide proposer mais vous risquez de s’épuiser sur le long terme et même quelques fois tomber dans la dépression.

➡La seule personne capable d’aider un dépressif à sortir de sa dépression c’est le thérapeute🩺. Vous pouvez aider mais surtout évitez de prendre cette grosse charge émotionnelle pour vous🧠.

Vous vous devez de mesurer vos capacités et dans les limites à apporter à votre proche.

Comment face au sauveur la victime dépressive devient le persécuteur ? 

👉C’est the question de cet article. Le dépressif se pose en victime à cause de ses nombreux symptômes : les idées négatives, le manque de confiance en soi et d’estime de soi, la dévalorisation, le fatalisme, les angoisses etc… Sans oublier son attitude du quotidien: toujours fatigué, triste, manque d’envie ou de panache…

Toutes ces choses le pousse à voir la négativité donc à se mettre en victime. Cependant, ce n’est pas parce que ces mots le positionnent en victime, qu’il attend de la part de son entourage de quoi le sauver🙅🏾‍♀️.

En effet, ce cercle victime, sauveur et persécuteur commence dès les premiers mots du dépressif sur une situation compliqué ou sur une attitude en particulier. Mais ici la victime n’a pas choisi de le devenir : la dépression pousse le dépressif à agir ainsi.

Le problème de base se trouve ici, par défaut le dépressif rentre dans le cercle. De ce fait, si vous voulez être une aide efficace, ne rentrez pas dans le cercle.

Comment ne pas rentrer dans le cercle ?

Pour éviter de rentrer dans le cercle🙅🏾‍♀️, posez-vous ces questions quand votre proche apparaît comme une victime devant vous

Est-ce que mon proche  :

  • Sait ce qu’il faut pour l’aider dans ce problème ?
  • Attend une solution de votre part ?
  • A juste besoin de vider son sac ?
  • Est dans la bonne humeur pour avoir une conversation
  • Est en capacité d’accepter ma proposition ?

Rappelez-vous que votre dépressif a besoin d’être compris et que sa dépression ne soit pas minimisée. Dites-lui que vous êtes là pour lui s’il a besoin. Pour l’aider au mieux  comprenez-le/la à la hauteur de vos capacités. Si vous ne comprenez pas  tout ce n’est pas grave et même c’est normal😁.

➡De plus ne cherchez pas toujours une solution, votre proche est dépression mais n’est pas bête. Il sait quoi faire et comment agir à lui de prendre ses responsabilités 

Quelle est l’aide dont mon proche à besoin ? 

 

➖Pour conclure sur cette relation à éviter avec votre proche, il est important de laisser à son proche en dépression sa responsabilité de prendre soin de lui💪🏾. En effet, pour accepter sa dépression et commencer à mettre des actions en place pour s’en sortir : il faut avoir décider de le faire. Sans ces actions le travail ne sera pas efficace.

Même si cela vous démange de prendre des décisions à la place de votre proche, d’insister sur des actions, de répéter des choses, pensez d’abord à ses réels besoins.

De plus, donnez le temps à votre proche de sortir de la dépression⏳.

Ensuite si vous voulez aider sainement sans être dans le cercle 😌: sauveur victime persécuteur , je vous laisse un guide : être une aide positive pour le dépressif.  Cette aide est adapté préparé pour soutenir votre proche et l’aider correctement à sortir de la dépression.

➡De plus définissez ensemble des protocoles d’aide pour savoir quoi faire quand : il est en crise d’angoisse, ou ne va pas bien. Ainsi vous aurez défini les règles ensemble et avant. On évite donc les tensions !

⚡Vous faites déjà beaucoup alors 1000 merci de ma part pour votre excellent travail. Je suis certaine qu’avec cet article/ ce podcast, vous pourrez ajuster votre aide pour qu’elle soit efficace💪🏾.

Manuella

Comment éviter le cercle sauveur, victime, persécuteur ?

  1. Le dépressif se mettra de base en victime, vous n’êtes pas obligé de le sauver
  2. Voyez si votre proche a besoin de vous ou d’un thérapeute
  3. Ne prenez pas ou plus la souffrance de votre dépressif pour vous. C’est sa responsabilité de sortir de la dépression.
  4. Dites-lui que vous êtes à sa disposition s’il a besoin d’aide
  5. Définissez ensemble des protocoles de soins pour savoir quoi faire au cas où.

Aidez votre dépressif sans rentrer dans le mauvais cercle !

sauveur victime persécuteur

Le newsletter

Tu aimes les articles du blog ? Tu souhaites recevoir plus de connaissances et plus de conseils ? 

.

Laisser un commentaire

De la connaissance sur la dépression

La dépression est un sujet tabou mais pas ici ! Tu trouveras tout ce dont du as besoin pour comprendre la maladie, en sortir et aider ton proche efficacement ❤.

À ta disposition

Perdu face à ta dépression ou celle de ton proche ? Tu peux me contacter à tout moment.