Comment aider un dépressif qui refuse notre aide ?

Posté le 23 juin 2021

Je pense que tu es comme moi et que tu veux plus laisser ton proche souffrant de dépression mettre ton aider de côté, l’ignorer ou même tout simplement la refuser ! La dépression est une maladie bien étrange apportant beaucoup de souffrance et d’incompréhension que ce soit pour la dépression, comme pour les proches. Mais comment aider un dépressif qui refuse tous ses conseils 😶?

Tu souhaites sincèrement aider ton dépressif mais tu te retrouves face à un mur ou face à un refus catégorique ? Sache déjà que c’est normal ! En tant qu’ancienne dépressive, je n’ai pas toujours accepté l’aide de mes proches et pour de nombreuses raisons. Un dépressif est très fragile ayant créer une carapace comme une huitre pour se protéger🔑. Loin d’être de l’égoïsme, ce comportement met en lumière les difficultés des symptômes envahissants du dépressif que nous oublions souvent d’ajouter dans les paramètres de nos conseils.

Pour que ton aide soit efficace, apprécier de ton proche et pouvant lui retirer un peu de sa souffrance, voici une méthode simple à toujours utiliser.   

Nous entendons tout un tas de trucs, de conseils, de point de vue, sur la thérapie, sur les antidépresseurs etc… Mais des réponses claires, je ne pense pas assez. 🧠Aujourd’hui avec mon recul de coach et mes recherches, laisse- moi vous montrer une certaine réalité, ces choses que tout dépressif doit faire si un jour, il souhaite dire bye bye à la maladie.

🎧Dans cet épisode de podcast, je vous parle de 3 actions à faire pour se libérer de la dépression. La première sera évidente, mais les deux autres assez inédit.

Les émotions du dépressif à toujours prendre en compte

Pour aider un dépressif, il est très important de base de prendre en compte son combat émotionnel quotidien ! Parce que le refus de l’aide de votre proche n’est pas à cause de vous ou de votre personnalité. Un dépressif se protège comme nous l’avons vu en introduction🙅🏾‍♀️. Mais de quoi se protège-t-il ?

Tous les jours le dépressif soit vivre avec des milliers de pensées négatives envahissantes😣. Le dernier terme utilisé est très fort, ces pensées sont intrusives et involontaires. C’est comme si vous aviez votre téléphone qui sonnait toutes les 30 secondes. Au début on gère mais au bout de plusieurs jours voire des années… Un dépressif doit être traité donc avec beaucoup de doigter en prenant toujours en compte ses difficultés émotionnelles. En plus des idées négatives vous avez les problèmes de concentration, de mémorisation, la culpabilité excessive, la honte, le stress, la peur et j’en passe.

Si vous prenez en compte ces choses,❤ vous arriverez à ménager votre proche avant chaque « conversation » et vous pourrez aussi mieux comprendre son refus.

Les raisons du refus

 

Un dépressif ne refuse pas une aide ou conseil pour aucune raison. Même si vous pensez que cela est de la fainéantise, du manque de respect, de l’égoïsme… les raisons sont toutes autres. Je me permets quand même de vous mettre en garde, un dépressif possède aussi ces défauts que vous connaissiez avant la dépression, vous devez donc les prendre en compte.

Pourquoi un dépressif peut refuser votre aide ?

  • Au-delà de ces limites
  • Pour préserver son couple
  • Garder une part d’intimité
  • Le conseil n’est pas adapté
  • La culpabilité
  • La peur
  • Les angoisses
  • Ses capacités au moment du conseil ou de l’aide proposé.

Ces raisons mettent en lumière la complexité de la dépression. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte avant même proposer une aide particulière. Les raisons sont souvent liées à un point évident : est-ce que mon conseil, mon aide apportée est en adéquation avec la maladie et le stade de mon proche ?

Avoir toujours une aide ou des conseils adaptés

 

Pour éviter tout refus, il est important d’avoir une aide adaptée au dépressif. Je sais que vous êtes plein de bonne volonté et personne ne peut ou même ne doit vous retirer cela.  Votre posture est aussi à revoir afin que votre proche ne face pas d’amalgame. Ensuite  soyez certain que votre aide est adaptée à sa situation.

Prenez toujours en compte également les éléments suivants :

  • Rester un aidant pas un autre thérapeute

Plein de bonne volonté, nous avons tendance à apporter des conseils liés à la dépression. Seulement voilà, votre proche fait déjà un travail important avec son thérapeute et peut voir votre aide comme un autre poids à combattre. La thérapie met en lumière les choix, les problèmes et les difficultés de la dépression. Si votre aide s’apparente à celle du psy votre proche peut la refuser.

Attention à vos conseils surs : le traitement, le choix du thérapeute, les actions à faire pour sortir de la dépression.

  • Être sûr que le conseil est adapté au dépressif

Chaque dépression est unique et le dépressif ne peut pas forcément être en capacité de faire beaucoup de chose. Attention donc aux conseils sur les activités, sur les relations avec les autres, sur les relations amoureuses. Sans vous en rendre compte, vous pouvez ajouter du poids à une personne n’étant pas capable de faire cela.

Prenons un exemple, un dépressif doit faire du sport. Au lieu de lui dire toutes les semaines de marcher autour de la maison, allez marcher avec lui. Ou autre exemple, au lieu de dire au dépressif de changer de thérapeute car le sien est nul d’après lui et vous, commencez par faire comprendre au dépressif le besoin de régler les problèmes alimentant la dépression. Une fois ce point acquis, il sera plus facile d’aider votre proche.

Toutes ces petites actions doivent prendre en compte les éléments suivants :

  • Prendre en compte les limites de votre proche : écoutez-le, observez-le
  • N’ajoutez pas une tâche en mode coach
  • Rassurez, félicitez régulièrement
  • Montrez votre amour par des actions ( peur de vous user)
  • Comprenez le besoin de votre dépressif de vous protéger vous aussi en refusant certains conseils ou aide.
  • Ne prenez jamais un refus pour vous
  • Aidez dans le quotidien plus que dans la dépression
  • Donnez le temps au dépressif de s’en sortir ce qui se compte en année.

Avec toutes ces actions à mettre en place, je vous invite à toujours garder ce schéma pour votre proche. Toutes ces actions auront pour but de vous aider et de prendre soin de vous.

 

Manuella

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Laisser un commentaire

.