Comment accepter ses nouvelles limites dues à la dépression ?

Posté le 13 novembre 2020

En étant que dépressif, l’une des difficultés parmi de nombreuses est de voir que nous avons des nouvelles limites dues à la dépression. Nous ne sommes peut-être plus du tout comme avant. Faire certaines tâches est de devenu un véritable défi, nous sommes plus faibles, bien plus fatigués etc…

Quelque soit l’âge que nous avons, se trouver limité est comme avaler une couleuvre. Comment en tant que dépressif pouvons-nous réussir à passer au-dessus des ses limites qui nous ajoutent du poids à notre dépression et qui de plus entretiennent nos idées négatives ?

 

Les limites de la dépression sont comme un handicap

 

La dépression est une maladie voire même un handicap. Je pense que comme moi vous devez trouver bizarre de comparer la dépression à un handicap. Seulement voilà, la dépression nous prive de certaines facultés que nous avions, nous fatigue, nous ajoute angoisse et stress.

Nous ne sommes plus maîtres de nous-même à cause de la dépression, à cause de cette maladie. Il est vrai que la dépression est une maladie qui ne se voit pas d’un prime abord. C’est pour cela que nos proches se retrouvent souvent déconfit ne sachant quoi faire pour nous aider.

Alors qu’il est bien plus facile de voir le handicap d’un aveugle, et sans se poser de questions, l’aider à marcher ou le prévenir en cas de danger.

Même si nous n’avons pas de macaron bleu, nous sommes nous dépressif en situation d’handicap et nous devons apprendre à vivre avec nos limites dues à cette fichue dépression.

Admettre que nous ne pouvons plus faire les choses comme avant, nous aider à alléger le fardeau que nous portons tous les jours.

Est-ce qu’un aveugle a honte de ne pas voir ? Est-ce sa faute s’il est aveugle de naissance ? Ne peut-il pas être heureux ?

Si un aveugle peut le faire, nous pouvons vivre avec les limites de notre dépression et y trouver de la joie. Par exemple :

  • Voir l’amour de nos proches pour nous
  • Découvrir une sensibilité
  • Aider d’autres ayant vécu une dépression
  • Trouver une passion via l’activation comportementale etc…

 

 

 

Ne pas comparer l’incomparable

 

Pour ne pas ajouter du poids à la dépression, il est important de ne jamais se comparer. Je ne dis bien jamais, car en rien se comparer est quelque chose de positif.

La comparaison est intéressante quand elle est en notre faveur, elle flatte l’ego et nous redonne confiance en nous. A l’inverse quand la comparaison est en notre défaveur, notre confiance en soi est mise à rude épreuve et nous alimentons nos idées négatives.

Quand en tant que dépressifs, nous nous comparons à ce que nous faisions avant, nous comparons un lapin et une tortue. Nous ne donnons aucune chance à la tortue de montrer ces qualités, non nous la condamnons à juste être un animal moins rapide qu’un lapin.

Elles ont le don de vivre très longtemps, elles ne sont pas si stupides que ça et ont la chance d’être très belle.

Alors, ne nous comparons pas à ce que nous étions avant la dépression, au contraire, concentrons-nous sur ce que nous faisons actuellement

 

Être attentif aux progrès pour voir la dépression différemment 

 

Pour réussir à ne pas rester focus sur ce que nous ne pouvons pas faire, il est plus intéressant de voir ce que nous pouvons faire en tant que dépressif.

Il est hors de question que vous dites que nous ne pouvons rien faire ! Je suis la preuve vivante qu’il est possible de réussir à faire des choses quand on est en dépression et pour cela, il faut voir ses progrès.

Rappelez-vous des moments sans suivi psychologique, rappelez-vous des efforts que vous avez faits pour accepter un traitement. Il faut une dose d’humilité pour réaliser que nous avons besoin d’aide et cela ne montre plus une force physique.

Toutes les actions que nous avons réussi à entreprendre sont là pour nous rappeler que nous ne sommes pas si nuls que ça…

Alors tenez un journal de votre humeur, notez les informations importantes et voyez vos progrès. Cela vous aidera à ne pas rester focaliser sur ce que vous faisiez avant et vous donnera de la motivation pour aller de l’avant et ne plus regarder derrière.

 

Queeney

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest

limite dépression
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Laisser un commentaire