4 habitudes qui m’ont libéré du stress

Posté le 6 avril 2020

Le stress est dans notre quotidien, que l’on soit en dépression ou non. Le monde qui nous entoure est en fait une véritable source de stress, d’autant plus de nos jours. ( *Tousse confinement*)

 

Depuis mon Burn Out, je suis bien plus sensible au stress. Pour y faire face, j’ai pris le temps d’observer mon quotidien et mes habitudes de vie afin de réussir trouver un équilibre face à tout cela.  Du coup, j’ai décidé de partager avec vous, ce que je fais au quotidien et pour me libérer du stress

Savoir dire non

Savoir dire non est un devenu un plaisir sachant que je le fais bien plus régulièrement désormais. En effet, je n’ai pas toujours été comme cela. Avant, j’ai toujours passé les autres en premier, ma famille et mes amis. De plus sans m’en rendre compte, j’ai fait la même chose avec mon travail.

Me suis-je fais marcher dessus ? Oui, comme une bonne poire. Sauf que j’ai dû apprendre à dire non en mode « instinct de survie ». Dire non, signifie se protéger, garder son estime et sa confiance en en soi ! Ce n’est ni une chose innée ni une chose facile quand nous n’avons pas l’habitude de le faire. Mais c’est très libérateur.

Pour dire non, il suffit d’abord de penser à soi. Est-ce égoïste ? OUI !!!!! Et punaise, nous avons le droit d’être égoïste et de dire non à dossier bâclé de son boss ou aux appels intempestifs de belle-maman.

De toute façon, nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Certains peuvent s’offusquer que nous répondions négatif à leur requête. Mais notre santé passe avant tout cela et en réalité… s’est loin d’être égoïste !

Réseaux sociaux détox

Les réseaux sociaux ont envahi notre quotidien et pour ma part encore plus avec le blog. Même en ces jours de confinement, il est important de faire des coupures des réseaux sociaux et d’internet. Pourquoi ? Parce que nous sommes bombardés tous les jours d’informations soit anxiogène (à cause du coronavirus) soit sur la « superbe » vie des autres et sur les nouveaux produits à acquérir etc…

Faire un break d’écran permet en clair de concentrer sur soi-même

La vie des autres peut sembler tellement parfaite par rapport à sa propre vie, que le piège est de commencer à envier les autres, de transformer la perception de notre vie et de se créer des frustrations. Jeunes et moins jeunes peuvent très vite rentrer dans cet engrenage.

J’ai donc décidé de limiter mon temps sur les réseaux sociaux type Instagram aide à se contenter de ce que je possède.

De plus, les réseaux sociaux sont chronophages. Et même si vous me dites « nous avons beaucoup de temps en ce moment », diminuer son temps permet de se concentrer sur sa famille, sur son conjoint, ses enfants ou appeler une personne si nous sommes seuls. Il n’y a pas mieux que le réel contact social.

Vider tout ce qui est inutile

Nous vivons aujourd’hui dans une société de consommation. Quelquefois je me rends bien compte que j’accumule plus ce dont j’ai besoin. Pourquoi vider ce qui est inutile libère du stress ?

Vider permet de se libérer l’esprit. En effet qui n’a jamais acheté un truc en double parce qu’il ne savait plus où est-ce qu’il l’avait mis l’autre ? Des choses simples comme des éponges, des serviettes, des piles, des livres ou des objets que l’on utilise rarement.

Aujourd’hui avec la méthode Kon Mari, il est plus facile de faire du grand tri dans sa maison. Si vous ne connaissez pas cette méthode, je me permets de vous faire un petit résumé. Mari Kondo est une japonaise très connue pour sa méthode de tri et de rangement. Elle préconise de faire du grand tri par catégorie d’objets et non par pièce comme nous avons tous l’habitude de faire. Face à chaque objet une simple question : est-ce que cet objet me procure de la joie ? Si la réponse est oui, on le garde sinon après l’avoir « remercié » on le donne ou on le jette en fonction de sa vétusté.

Si vous n’avez pas encore vu l’émission de Kon Mari sur Netflix, je vous invite à le faire c’est très instructif.

Pour ma part, j’ai utilisé cette méthode pour deux pièces de ma maison (bureau et cellier) et pour mon ordinateur ( Mes drives, Dossier Téléchargement, Bureau, image ainsi que toutes mes adresses emails).

Je vous assure ce que cela libère vraiment l’esprit. Pour ma part, ça m’a fait un bien fou.

Avez-vous déjà utilisé cette méthode dont tout le monde parle ? Est-ce que cela vous a fait du bien ? Dites-le dans les commentaires.

Faire du sport

parler dépression

Avant ma première dépression, je n’étais pas une très grande sportive. Quand, j’avais besoin de faire mon mea culpa de la raclette de la veille, j’allais courir. Avec la dépression et la fatigue, j’ai complètement arrêté de faire du sport. Seulement, mon psy m’a expressément obligé d’en faire. Résultat des courses, au bout de trois de sport régulier, à savoir 1h par semaine, j’ai commencé à aller sur la voie de la guérison.

Faire du sport régulièrement sécrète notre hormone préférée l’endorphine et de plus, voire de quoi j’étais capable m’a fait un bien fou.

Je vous invite vraiment encore plus en cette période de confinement à faire du sport. Cela aide à se libérer l’esprit de tout stress, ressource et donne du tonus pour affronter les prochains obstacles émotionnels.

Ces quatre habitudes sont simples et très facile à mettre en place. Elles demandent par contre un peu rigueur. Je suis très contente de les avoir. En peu de temps, elles ont changé ma vie.

Queeney

Et vous ? Quelles habitudes avez-vous prise pour vous libérer du stress ?

Si cet article vous a plus épinglez-le sur pinterest

diminuer son stress
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Cet article a 28 commentaires

  1. Hello!
    « L’instinct de survie » est l’expression qu’ont sorti mes amies quand je leur ai dit que je quittais mon dernier job. J’ai en gros sauvé ma peau d’un environnement malsain qui m’avait replongée dans un dépression.
    C’est vrai que le tri et le sport font beaucoup de bien quand on s’y met. C’est un peu compliqué au début, mais ça peut vite devenir un besoin. Et là en période de confinement, ça me manque beaucoup.
    Quant aux réseaux sociaux, c’est une autre histoire. L’autoflagellation est vite arrivée, maleureusement. Couper peut devenir plus que necessaire.

    1. Queeney

      C’est vraiment ce que j’ai ressenti, il fallait que je me protège!! C’est fou quand même!
      Le sport, j’ai mis du temps et des fois j’ai des loupés, mais franchement ça me fait un bien fou, c’est pour cela que j’ai tenu à le dire. Merci pour ton

  2. Garance

    Très intéressant. Je suis d’accord avec toi les réseaux sociaux ça peut vite rendre accro. Je n’ai jamais fait de dépression mais c’est que les conseils que tu donnes sont importants pour éviter de tomber de dedans.

    1. Queeney

      Merci beaucoup!

  3. Ana

    Merci pour cet article ce sont des très bons conseils ! Depuis le confinement j’ai beaucoup de mal à limiter les écrans/réseaux je suis beaucoup plus dessus et je sens que ce n’est pas bon du tout, je vais commencer à faire de tri à la place, très bonne idée. 😀

    1. Queeney

      Oui les réseaux sociaux, c’est sympa mais il et important de faire attention !

  4. Laureline

    Très intéressant et j’ai pris les mêmes résolutions que toi. Il faut juste que je me motive à faire du tri dans mes vêtements, car c’est la bonne période pour le faire ! Pour les réseaux sociaux, personnellement je regarde le matin en me levant et le soir en me couchant, mais la journée le téléphone est sur son socle et charge… Ça fait un bien fou de ne pas être déçue à longueur de journée.

    1. Queeney

      C’est une bonne chose de laisser le téléphone loin pour éviter d’y passer trop de temps

  5. lys

    Hello ! redéfinir ses limites personnelles en protégeant le temps pour Soi, alléger sa vie de tout ce qui l’encombre et faire du sport sont je trouve de très bon conseils pour se libérer d’une bonne partie du stress….😻

    1. Queeney

      Merci beaucoup!!

  6. Claire

    Tout comme toi, faire du tri et du sport me fait énormément de bien ! Pour les réseaux sociaux, j’ai dû désactiver les notifications pour réussir à y aller moins souvent, et le soir je passe mon téléphone en mode avion pour déconnecter vraiment.

    En revanche, savoir dire non est encore très compliqué pour moi… toujours peur de décevoir ! Faut que je travaille dessus…

  7. Léa Ségui

    C’est tellement important de savoir se déconnecter des réseaux pour se reconnecter à soi. Le gros danger des réseaux est surtout la comparaison qui apporte une baisse de confiance en soi. C’est bien dommage. J’aime beaucoup laisser mon portable de côte dans la journée. Merci pour cet article 🙂

    1. Queeney

      Merci beaucoup, les réseaux sociaux sont bien mais également des pièges à nous de faire attention 😊

  8. J’aime beaucoup tes conseils. Ils sont vraiment fondamentaux pour avancer. Savoir dire non c’est réellement apprendre à se dire oui. Et ça c’est fondamental. Sur les réseaux il faut aussi limiter ce que l’on suis pour accepter que les bonnes ondes. Quand au sport et au rangement rien de mieux pour se vider la tête et repartir plus serein.

    1. Queeney

      Merci beaucoup ma belle, je suis contente que mon article t’ai plus

  9. Noemi

    Hello, j’ai un peu de mal niveau sports à m’y mettre, j’essaie tout de même de m’y tenir.
    Réseaux sociaux, c’est ma bulle en ce moment mais ce confinement est le meilleur moyen de développer tous mes réseaux, chose que je n’ai pas vraiment le temps de faire durant mes périodes de travail… mais j’essaie quand même de limiter même si c’est difficile 🙂
    Quant à dire non … ça je sais trèèèès bien le faire hahaha j’ai appris à penser à moi depuis quelques temps 🙂

    1. Queeney

      Je suis d’accord qu’avec le confinement, les réseaux sociaux sont un bel échappatoire. Mais pour moi, c’est juste un peu destructeur quelque fois surtout instagram.

  10. Seheno

    Merci pour cet article. Je me rends compte que finalement j’ai eu ces réflexes aussi sans avoir vraiment mis de mots dessus, enfin sans avoir fait de mes changements un concept anti dépression. Ca doit être l’instinct de survie quand on sent que les idées noires prennent le dessus.

  11. Je suis tellement d’accord avec toi et merci pour cet article qui fait du bien ! Les réseaux sociaux sont une vraie plaie. Je n’ai jamais été addict mais j’ai dû être assidue un temps sur Instagram pour mon business et je ne supportais pas .J’ai décidé de m’en éloigner et je me sens bien mieux ! Merci à toi pour tous ces bons conseils !

    1. Queeney

      Merci à toi aussi, je suis contente que cet article t’ai plu!

  12. Alors pour moi c’est le sport comme toi off course, et également le ménage (ca fait un bien fou de ranger et de nettoyer ! )

  13. Miléna

    Merci Queeney pour cet article très intéressant ! Et je valide totalement toutes ces habitudes 🙂
    C’est vrai qu’en ce moment j’ai un peu de mal à décrocher des réseaux sociaux et des news et je sens que ça ne me réussit pas des masses d’ailleurs. Par contre je suis en plein tri KonMari, j’avance petit à petit là dessus et ça me fait vraiment du bien je trouve. Ca vide autant les placards que l’esprit en fait. Sans compter que mon environnement devient plus agréable à voir aussi.
    Je te rejoins également sur le fait d’apprendre à dire non, c’est vraiment pas facile à prendre comme habitude et c’est top que tu y sois arrivé. Je travaille aussi là-dessus en essayant de garder en tête mes priorités. Je sais bien que pour faire avancer mon blog et la formation que je prépare, il faut que je renonce à certaines choses et ça aide beaucoup je trouve pour arriver à dire non en me disant « si je oui à ça, je dis non à ce temps pour mes projets ». Je ne pense pas que ce soit égoïste au final parce que c’est aussi un moyen de se sentir plus épanouie et le reste du monde mérite d’avoir des gens heureux et épanouis autour d’eux 🙂

    1. Queeney

      Merci beaucoup ma belle ! Savoir dire non, j’ai mis beaucoup de temps à le faire 😅. Je te rejoins sur le blog, quand on prépare nos projets, il y a d’autres choses à mettre de côte. Mais dire non, je veux pas dire jamais😉.

  14. Sandra

    Je n’ai pas eu besoin du confinement pour faire tout ca car je sais ce qu’il me faut pour me sentir bien. Chez moi c’est épuré en matière de conso et je fais le tri régulièrement dans mes fringues, et je ne sais pas pourquoi mais ca me fait toujours du bien ! J’aime pas l’accumulation c’est comme une gêne. Le sport fait partie intégrante de ma vie et aide beaucoup pour de multiples raisons, tu en es aussi la preuve. Encore un plaisir de te lire 😉
    http://www.popcornetpellicule.com

    1. Queeney

      Merci je suis super contente que mon article t’ai plu !!❤😘

  15. Coucou, je suis une personne super stressée et j’essaye tant bien que mal de gérer ça, méditation, yoga, sport, éloignement des réseaux comme tu le dis, et aussi tri très régulier de mon petit bazar… Par contre, j’ai réalisé en lisant le paragraphe sur le fait de dire non qu’en effet j’avais du mal à penser à moi en priorité et surtout beaucoup de mal à dire non et que ça me causait au oins 70 % de mes moments de stress. Je suis contente d’avoir une nouvelle piste pour améliorer ma vie et atténuer mon stress ^^

  16. Coucou, je crois que mon commentaire n’a pas été validé donc je le refais, j’espère qu’il n’y aura pas de doublon…

    Je suis une personne très anxieuse et je mets déjà en place beaucoup de choses pour m’aider à gérer ça (méditation, sport, etc), mais le paragraphe que tu as fait sur le fait de savoir dire non m’a beaucoup parlé car je me rends compte que c’est certainement une des choses qui me cause le plus de stress dans la vie. Merci de m’avoir apporter une nouvelle piste d’action !

    1. Queeney

      si si je n’ai juste pas eu le temps d’approuver ton message 😅. Merci beaucoup pour tes commentaires et ta persévérance 😉. Il n’y a rien d’égoïste de penser un peu à soi. Je suis contente que le point sur savoir dire non t’ai plu et t’encourage. Je sais en tout cas ce que tu vis, je suis passée par là aussi. Bon courage tu es sur la bonne voie.

Laisser un commentaire