Régler les conflits au bon moment et de la bonne façon

Posté le 30 mars 2020

Les conflits sont souvent inévitables, dans un premier temps parce que nous sommes imparfaits et dans un deuxième temps à cause de la réalité de la vie. En effet, depuis notre plus tendre enfance nous sommes confrontés aux situations conflictuelles. Seulement voilà, avec la dépression, les conflits prennent une autre tournure. Elles ont un poids bien plus important sur notre humeur et sur nos émotions.

Dépression ou pas, régler un conflit demande un véritable effort de notre part. Les bienfaits sont bien plus nombreux que ceux qui découlent  de laisser le conflit trainer.

Comment donc gérer des conflits ( pro ou perso) au bon moment et de façon pérenne ?

Régler les conflits de la bonne façon signifie : résister

La première chose à faire pour faire face au conflit et d’éviter de rendre la pareille. Quand un conflit éclate, essayez de garder votre calme et de ne pas vous mettre en colère.  Cela ne signifie pas non plus prendre tous les torts et se faire traiter comme une vulgaire serpillière.

 En clair, résister simplement à l’envie de rendre la pareille. Restez calme en respirant un bon coup afin de prendre de la hauteur et de comprendre ce qui se passe. Comment faire pour rester calme ? En invitant l’autre à exprimer ses sentiments.

Régler les conflits de la bonne façon signifie : écouter

Afin de comprendre la raison du conflit écouter est une chose primordiale. Souvent, les quiproquos sont source de nombreuses disputes. Il est vrai qu’écouter quand on est en colère n’est pas forcément évident. Néanmoins, faire preuve de maitrise de soi et laisser l’autre parler et exprimer ses sentiments montera votre respect et votre empathie.

Pour réussir à faire cela, mettez-vous à la place de l’autre. Pensez à la manière dont vous aimerez être traités dans la situation et faites-le.

 Ce genre d’action étant très rare poussera l’autre à se réaliser votre attitude et à se calmer. De ce fait, l’autre personne sera plus enclin à vous écouter en retour. Vous pourrez alors vous exprimer. Comment le faire correctement ?

Régler les conflits de la bonne façon signifie : S’exprimer

Vous avez donc la parole et à vous d’exprimer l’ensemble de vos sentiments et émotions. Cependant ce n’est pas le moment donc lâcher sa colère et d’insulter l’autre personne.

S’exprimer signifie respect, douceur et compassion. Oui, je sais quand on est colère avoir ses qualités est très compliqué. Sauf que cela aura un impact sur votre santé émotionnelle. De ce fait, gardez en tête que vous avez le droit d’être en colère, mais éviter le plus possible les phrases blessantes et destructrices. Exprimez plutôt la raison de votre colère et les choses à mettre en place pour améliorer la situation. Une fois que vous vous avez les tenants et les aboutissants du conflit, ce n’est pas non plus le moment de chercher qui a gagné ou qui a perdu. Pourquoi ?

Régler les conflits de la bonne façon signifie : le faire de la bonne façon

Dans un conflit, il n’y a pas besoin d’avoir un perdant ou un gagnant. Dans ce jeu-là, on peut y rester des jours et des jours, voire même des années et détruire à jamais une relation. Face au conflit, il est donc important de comprendre ce concept. Qu’il s’agisse de votre collègue de travail ou votre moitié, pensez au bienfait à long terme. Dans le milieu professionnel, les personnes peuvent rester sur le même poste pendant des années, donc avoir ce point vu vous permettra d’être en paix dans votre équipe. Quant à votre couple, rien de plus important que d’avoir une relation d’égal à égal que de gagnant perdant. Parce que dans ce cas-là, vous pourrez garder plus facilement de la rancœur.

Régler les conflits de la bonne façon signifie : dire non à la rancune

La rancune est tenace. Elle ressort souvent lors des conflits suivants. Garder de la rancune, c’est comme démolir un mur brique par brique. Il tiendra sur la durée tant que vous n’enlevez pas les briques à la base du mur. Seulement au bout d’un moment, le mur perdra son rôle de protection. La rancune démolie des relations souvent à jamais. Comment éviter la rancune ?

Régler les conflits de la bonne façon signifie : Pardonner et oublier

Le pardon est l’une des actions les plus nobles à faire. Pardonner signifie effacer et passer au-dessus de l’erreur ou de l’épreuve. Pour éviter de garder de la rancœur, après avoir pardonné il faut oublier. C’est ainsi que vous pourrez vous débarrasser de la rancune et éviter qu’elle repointe le bout de son nez lors d’un prochain conflit.

Ensuite, laissez le temps au temps. Il est vrai que malgré tous les efforts que vous avez faits pour régler le conflit, vous avez quand même laissé des plumes sur le chemin. Pour cela, il est important de se rappeler que le temps guérit les blessures et que dans quelque temps tout ceci ne sera qu’un souvenir.

En conclusion, gérer les conflits est loin d’être une tâche facile. Au contraire, cela demande beaucoup d’efforts de notre part. Mais les bienfaits à la clé sont tellement plus importants.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Cet article a 12 commentaires

  1. Coralie

    Des bons conseils 👍🏻
    Difficile à faire a chaque fois je pense mais a essayer et peut-être mettre en place petit à petit ..

    1. Queeney

      oui c’est vrai que ce n’est pas évident mais comme tu l’as dit c’est un travail à faire petit à petit

  2. Camille

    Coucou Queeney,

    Merci pour ces bons conseils, je suis d’accord avec toi quand on a une personne en face qui reste calme et essaie de nous écouter ça calme aussi alors que si le ton monte d’un côté il va sûrement monter de l’autre et là ça peut rapidement être l’escalade. Je trouve aussi qu’il faut apprendre à exprimer son « indisponibilité émotionnelle », on peut dire que là on a besoin de se calmer, de réfléchir ou de faire autre chose, seul·e, pour ensuite pouvoir en discuter quand on se sentira moins envahi·e par nos émotions 🙂

    1. Queeney

      J’aime beaucoup ton terme « Indisponibilité émotionnelle » Tu as raison, quand ce n’est pas possible, il vaut mieux reprendre à un autre moment!

  3. Laure

    De très bons conseils, surtout en cette période de confinement, où il ne vaut mieux pas laisser s’installer une mauvaise situation.

    1. Queeney

      Oui, comme on n’est les uns sur les autres, c’est bien de savoir comment régler les conflits de la bonne façon pour éviter d’envenimer la situation.

  4. Sandra

    Ce blog est une très bonne découverte !
    Je suis admirative que la thématique soit sur des sujets plutôt tabous : les gens n’en parlent pas et encore moins publiquement. Donc déjà, chapeau pour ça !
    En ce qui concerne les conflits, je gère différemment par rapport à avant et j’ai encore du travail à faire. Avant que le conflit survienne, je ne parle pas du problème me disant qu’il faut que je sois patiente,empathique… en fait j’accumule et quand ça sort c’est pas top.
    Pour ce qui est du conflit dans l’autre sens, je me remet facilement en question mais il est vrai que c’est dur d’accepter des paroles quand elles sont désagréables, il vaut mieux prendre du recul et parler calmement …
    Et belle métaphore pour la rancune franchement ça m’a ouvert les yeux !
    Au plaisir de te relire 🙂

    http://www.popcornetpellicule.com

    1. Queeney

      Merci Beaucoup Sandra! Oui c’est une thématique assez rare 😅. Moi aussi je suis comme toi en mode « cocote minute », c’est pour cela que j’ai écrit l’article. C’est un work in progress 😅

  5. Priscilla

    Hello!
    Je déteste le conflits. Je ne dirai pas que je les fuis, mais moins j’y suis confrontée et mieux je me porte. Mais s’il y en a un, et bien je tente de le gérer et il n’y a rien de mieux que la parole pour ça. Et je suis d’accord avec le fait que c’est un sacré effort. Ca demande beaucoup d’énergie, surtout quand on parle à un mur. En ce qui conserne la rancune et le pardon, c’est difficile. Je ne suis pas ne nature rancunière, mais je ne pardonne pas facilement, même si ça ne se voit pas tout de suite.
    En tout cas, merci pour cet article 🙂

    1. Queeney

      Merci à toi pour ton commentaire. Ce n’est pas évident du tout il faut bien l’avouer, le but est de tendre à cela. Après quand on est face à quelqu’un de fermer c’est encore plus compliqué!

  6. Mélo

    Hello Queeney ! Que de bons conseils ! Merci !
    Juste, je m’interroge sur l’étape de l’oubli car j’ai l’impression que d’avoir de la mémoire peut aider à ne pas reproduire sans cesse les mêmes schémas. Pardonner, oui, totalement d’accord !

    1. Queeney

      Quand je parle d’oublie c’est plus pour éviter de ressortir la carte de « tu as déjà fait ça ou déjà fait si etc ». Parce que comme tu le dit bien, il est important de se rappeler de ce qui ne fonctionne pas pour ne pas le reproduire!

Laisser un commentaire

What about me ?

J’ai décidé d’ouvrir ce blog pour parler franchement du quotidien des dépressif. Je me bats toujours avec certains aspects de mon trouble anxieux malgré tout j’ai décidé de vous partager mon expérience.

Bienvenue sur le blog

Queeney