Dépression et travail, comment jongler avec les deux ?

Posté le 11 octobre 2021
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

➡️Jongler entre dépression et travail est un véritable parcours du combattant. Pourtant, il est souvent très difficile ne pas se permettre de travailler😶 pour prendre soin de sa santé mentale🧠. Même si je dois bien l’avouer😅, nous sommes très bien loties en France,  mais les trois mois pour un salaire complet paraissent dérisoires face à la réalité de la dépression. Pour mon histoire personnelle, j’aurais eu besoin de 2ans sans travailler pour m’en remettre… Seulement la plupart du temps, une personne souffrant de dépression doit travailler pour subvenir à ses besoins. Est-ce votre cas ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager un aspect de mes accompagnements : aider les dépressifs à retrouver les bancs du travail ! Dans cet article nous verrons comment gérer la dépression et son boulot🚀.

Les prérequis pour travailler avec sa dépression

➡️Pour commencer, parlons des prérequis importants à avoir, avant de mettre en place des actions pour gérer sa dépression au travail. Vous le savez très bien et de plus vous me connaissez… Même si j’accompagne des dépressifs depuis un long moment, mon dicton est le suivant : chaque dépressif a besoin d’un thérapeute🩺 et ce n’est pas négociable 😌!

Face aux difficultés de la dépression et la pression professionnelle en plus, il est primordial d’avoir un psychiatre ou un psychologue ou les deux. Le but est de travailler sur votre dépression, alors je suis désolée mais les médecins traitants ne fonctionnent pas 🙅🏾‍♀️!

➖Pour avoir un bon traitement adapté à sa situation : le psychiatre 🩺est mieux placé. Alors avant de commencer à suivre mes petites méthodes, je vous invite à chercher un thérapeute si ce n’est pas encore le cas.

Pourquoi est-ce que j’insiste sur ce point ? La thérapie a pour but de travailler sur votre dépression, vos blocages et vos raisons.  Sans ce travail : impossible de sortir de la dépression correctement et de gérer les difficultés du travail.

Faut-il parler de dépression au travail ?

Pour continuer, voici la question est la suivante : ➡️doit-on parler de sa dépression au travail ? Il s’agit d’une question qu’on me pose beaucoup alors j’ai décidé d’y répondre ici ! Pour cela, posons tranquillement les pour et les contres.

Les pour :

Même si nous ne disons pas que nous sommes en dépression, quoiqu’il se passe : ça se voit ! Il est très dur pour une personne de cacher sa dépression😅. Le problème n’est pas de cacher sa tristesse, car les gens pensent qu’un dépressif c’est quelqu’un qui ne se lave pas et qui est triste🤦🏾‍♀️. Vous pouvez donc montrer votre plus beau sourire sans problème à ce niveau-là😅.

Seulement, la difficulté est sur les à-côtés : les problèmes de concentration, la perte de confiance en soi, l’isolement des collèges, les arrêts-maladies… En effet, ces symptômes sont plus visibles et trop souvent sources d’interprétations. Du coup vos collègues ou votre hiérarchie peuvent interpréter votre comportement et tomber sur de mauvaises conclusions🙅🏾‍♀️. Comme par exemple que vous êtes une personne fainéante ou pas très sérieuse. En parler retire tout quiproquo.

Ensuite le faire donne aussi des alliées sur place pour vous aider à gérer au mieux votre travail. Mais tout ceci repose sur la relation que vous avez avec vos collègues. Si vous avez une bonne structure alors, je vous invite à  le faire.

Les contres :

➡️La plus grande peur face à ce sujet est la mise au placard ou le licenciement. Le problème dans notre super société est que certains ne voient la dépression comme une perte de rendement ou un frein à l’entreprise. Du coup parler de sa dépression peut amener des conséquences de discriminations… Je pense que personne ne souhaite subir cela en plus des difficultés de la dépression.

➖Comme vous l’avez vu, voici les pour et les contres😌. Malgré quelle que soit votre décision, le plus important est de penser à vous et à votre bien-être personnel❤️. Oui vous avez le droit d’être égoïste par rapport à ce point.  

Voyons maintenant les difficultés classiques liées à la dépression au travail. 

les grandes difficultés de la dépression au travail

La fatigue

Tout d’abord, il faut bien dire que la fatigue est l’un des symptômes les plus complexes de la dépression😅. Rien de pire que de piquer du nez lors de réunions ou sur son écran🤦🏾‍♀️. Je ne compte plus le nombre de fois que j’ai fait ça! Comment gérer cette fatigue ? En plus d’avoir une thérapie voici quelques petites suggestions :

  • Boire de l’eau
  • Couper les écrans à 22h
  • Manger le plus possible sainement
  • Dormir à heure fixe
  • Marcher ou faire du sport
  • Prendre 5 min pour s’isoler et se recentrer
  • Réorganiser votre travail en fonction de vos moments de productivité
  • Eviter d’être dans son lit en dehors des moments de sommeil
  • Faites du télétravail

Comme vous le voyez toutes ces choses à faire sont liées à votre hygiène de vie. Pour appliquer toutes ces actions, choisissez en une par semaine, appliquez là et une fois mis en place, choisissant une autre.🚀

Les problèmes de concentration

🤦🏾‍♀️Je crois ce que point était le plus difficile pour moi.  En clair, j’avais du mal à tenir une réunion dans les moments les plus sombres de mes dépressions. Pour réussir à tenir le coup j’ai cette petite astuce : tout noter📖. Le fait de prendre de notes m’obligeait à écouter mais pas forcément à me concentrer. Si on me posait une question j’avais juste à relire mes notes.

➡️Ensuite il y a une réalité dans la dépression : c’est l’auto-sabotage. Sans nous en rendre compte nous nous mettons dans des situations pour nous faire du mal. Par exemple, je savais que je n’arriverais pas à me concentrer. Au lieu de changer ma prise de notes ou même de prendre un café avant : je me fatiguais dans des taches avant les réunions… Du coup je me mettais en condition pour ne pas suivre. 🤔Comment arrêter ce comportement ? Notez toutes vos difficultés liées à la concentration, observez-vous en réunion pour déterminer les situations complexes et choisir des mini actions efficaces.

➡️Bien sur ici nous avons parlé de la concentration en réunion, mais c’est la même démarche dans d’autres circonstances.

Ce que peux faire l’entreprise

➖Même si vous avez des difficultés, sachez que votre entreprise peut vous aider à jongler entre les difficultés de votre travail et votre dépression. Pour cela, je vous invite à discuter avec le service RH. Déjà tout sera confidentiel et ensuite dans la prévention des risques au travail, ils se doivent de vous aider. ➡️Du coup, je vous invite à le faire et ne pas écouter la petite voix vous disant ça sert à rien😅

 

Face aux arrêts répétés au travail à cause de la dépression

➡️Une autre difficulté liée à la dépression est les arrêts maladies puisque notre santé est notre priorité et non le travail. De ce fait, si vous ne pouvez pas travailler alors vous n’avez pas à culpabiliser ! Facile à dire n’est-ce pas 😅?  Avec le recul aujourd’hui, je peux vous dire que ça ne sert à rien et encore plus si votre entreprise n’est pas très compréhensive.

Le plus important, je le répète encore : c’est vous et pas eux 😌! La terre ne peut pas s’arrêter pour une personne ayant besoin de repos. Comment éviter le conflit ?

➡️Déjà il est important d’avoir des process claires et précis pour que votre travail soit fait par n’importe qui d’autres dans la boite. Cela montre que vous vous souciez de vos collaborateurs et de votre entreprise. Bien sur avoir un backup ( quelqu’un capable de faire la même tâche que vous) n’est pas toujours possible, cette raison que je parle de process😉

Ensuite, vous avez le mi-temps thérapeutique pour une reprise de travail en  douceur.  Pour cela, vous pourrez en discuter avec la médecine du travail. Vous pouvez les contacter mais après un long arrêt c’est une obligation de les rencontrer. 

➡️De plus, vous pouvez demander à travailler en télétravail, à aménager vos horaires en fonction de votre santé. La dépression est reconnue comme une maladie par les instances du travail. Alors n’hésitez pas à vous faire accompagnée par le service RH. 

Comment jongler emploi et dépression ?

  1. Pour commencer avoir une thérapie dans laquelle vous vous sentez bien
  2. Voir s’il est possible dans votre travail de parler de votre dépression
  3. Mettez des actions en place en fonction de vos difficultés ( par vous-même ou par l’entreprise)
  4.  Ayez avec vous des alliées : collègues, service RH pour exprimer vos difficultés. 

Pour aller plus loin

➡️Le travail et la dépression reste une grande difficulté pour beaucoup, je le sais je suis passé par-là. C’est pourquoi j’accompagne les personnes souffrant de dépression à jongler avec la dépression et leurs difficultés au travail.

Nous travaillons sur : 

  • La reprise de travail après un long arrêt maladie
  • Le reprise de travail après un petit arrêt-maladie
  • Gérer la pression de masse du boulot
  • La gestion du Burn Out
  • Gérer les crises d’angoisses au travail
  • Retrouver votre confiance en vous
  • Travailler sur votre dépression
  • Gérer les problèmes de concentration et de mémorisation

Pour en savoir plus, je vous invite à prendre un rendez-vous gratuit de 1h avec moi. Ainsi nous pourrons échanger sur vos difficultés et vous aider à être à nouveau performant au travail.

Manuella

Comment gérer sa dépression et ses difficultés au travail  ? 

dépression et travail

Le newsletter

Tu aimes les articles du blog ? Tu souhaites recevoir plus de connaissances et plus de conseils ? 

.

Laisser un commentaire

De la connaissance sur la dépression

La dépression est un sujet tabou mais pas ici ! Tu trouveras tout ce dont du as besoin pour comprendre la maladie, en sortir et aider ton proche efficacement ❤.

À ta disposition

Perdu face à ta dépression ou celle de ton proche ? Tu peux me contacter à tout moment.