Peut-on accepter ses vergetures ?

Posté le 10 février 2020

L’image de la femme parfaite change désormais.  De plus de personnes assument fièrement sur les réseaux sociaux leurs vergetures. 

Peu de personne peuvent d’échapper à ces dernières.  Pour ma part, je n’en ai eu qu’au moment de mon énorme prise de poids à 28 ans…

J’ai décidé d’en parler aujourd’hui parce les vergetures m’ont complexé pendant un long moment. Je suis enfin arrivé au cap : « j’en ai et ce n’est ce n’est pas grave« . 

Je suis certaine, que je ne suis pas la seule à avoir maudit ses propres vergetures… 

Du coup, comment accepter quelques choses que l’on trouve moche, repoussant voir disgracieux ? Comment accepter ce corps disgracieux ? 

Comment gérer ? Comment faire ? Comment ne pas complexer ? Allez rentrons dans le vive du sujet.

Comment faire pour les atténués ? 

Il ne faut pas se mentir, la première pensée quand on parle de vergetures est : 

« Comment m’en débarrasser ? »

Les vergetures sont compliquées à faire disparaître.  Pour ma part, comme vous le savez j’ai pris 30 kilos. Je suis passé du 55kg à 85kg, avec une prise de poids aussi rapide (en une année), je me suis donc retrouvé avec de jolies stries marrons sur les seins, le ventre, les fesses et les cuisses. J’ai donc utilisé tous les jours le fameux « Bi-oil » pendant 3 mois et certaines ont disparu d’autres me tiennent encore compagnie. Elles sont là et m’ont dit oui pour l’éternité…

Alors il y a un énorme marché sur la « disparition des vergetures » crèmes, huiles et autres conseils comme boire beaucoup d’eau… Mais dans la réalité comme je l’ai déjà dit, on est tous différent et c’est ça le problème. Un traitement ne fonctionnera pas de la même façon sur telle ou telle personne. 

Ce point est très important, il permet d’éviter les déceptions.  Ok ce n’est pas juste… mais c’est le lot des vergetures.

D’où la réelle question : Comment faire quand ça ne veut vraiment pas partir ? 

Comment gérer ?

La question est comment les « accepter » ? Même si tout le monde les affiche, c’est dur d’avoir des vergetures. 

En fonction de leur emplacement, le complexe augmente. Surtout lorsque les mois chauds arrivent et révèlent par des tenues moins couvrantes nos petites stries.  Alors non je ne vais pas dire : « Accepte mon cœur et tout ira mieux pour toi, tu seras épanouie^^ c’est la vie d’une femme ! »

(Oui quelqu’un m’a dit cela. Et après avoir gardé mon calme car je l’aurais bien balancé par la fenêtre, j’ai soufflé un bon coup et je lui ai dit qu’elle pouvait garder ce genre de phrase pour elle.

Parce que nous avons tous nos propres tabous. Ne pas laisser les autres s’en approprier aide à s’affirmer, à s’émanciper du point de vue des autres et apprendre à relativiser

Des complexes, nous en avons beaucoup. Rares sont les nanas qui ne sont pas complexées par quelques choses sur le corps. 

J’ai réussi 

J’ai réussi. J’ai réussi à accepter mon corps. Ok j’ai mis du temps, mais c’est normal. Et puis autant assumer ses vergetures.  Il y a tellement de gens qui en ont. Elles font partis de notre histoire. 

Je mets des vêtements qui me mettent en valeurs et Mon doudou me répète à quel point je suis belle. 

Regardez autour de vous, il y a tout type de femme. La femme parfaite est parfaite dans les yeux de celui qui la regarde. 

Vous êtes belles, et pas « même avec des vergetures » mais « avec vos vergetures ».

J’avais envie d’écrire cet article. Ce sujet n’est pas sensible, c’est la vie. Il est donc important de s’accepter telle qu’on est. L’acceptation de soi permet un épanouissement et surtout d’éviter des frustrations, de la négativité et surtout la dévalorisation. Toutes ces choses sont néfastes pour notre esprit alors que les vergetures n’ont comme action de nous rappeler que nous le temps se dessine sur notre corps. 

Et vous vous avez des vergetures ? Est-ce que vous les acceptez ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

d'autres idées de lectures

Laisser un commentaire

What about me ?

J’ai décidé d’ouvrir ce blog pour parler franchement du quotidien des dépressif. Je me bats toujours avec certains aspects de mon trouble anxieux malgré tout j’ai décidé de vous partager mon expérience.

Bienvenue sur le blog

Queeney